Hollande veut maintenant s’en prendre à la Sécu de 1945

samedi 11 janvier 2014
par  poivitrolles
popularité : 8%

Les patrons avaient déjà obtenu :

  • — 27,6 milliards d’euros d’exonérations de cotisations sociales ;
  • — 10 milliards d’euros de crédit d’impôt. Et Hollande annonce qu’il entend poursuivre l’offensive contre ce que les patrons appellent le « coût » du travail.

A l’occasion de ses vœux au pays, il a proposé aux patrons un « pacte de responsabilité » avec « moins de charges sur le travail, moins de contraintes sur leurs activités ».

L’objectif serait de réduire « tout ou partie des quelque 35 milliards de cotisations familiales acquittées par les entreprises » (Le Figaro, 2 janvier).

Gattaz, au nom du Medef, s’en est immédiatement félicité : « C’est ce que nous réclamions depuis plusieurs mois. » Et au nom de la « compétitivité », il demande 100 milliards d’euros d’allégement de « charges sociales » et de « taxes », soit « 20 milliards par an pendant 5 ans ».

C’est clair ! L’offensive contre « le coût du travail » vise les cotisations sociales, c’est-à dire le salaire différé qui appartient aux travailleurs ! C’est la remise en cause de la Sécurité sociale de 1945 fondée sur la solidarité entre les travailleurs.

Quant au prétendu « plus d’embauches » que ce « pacte de responsabilité » comporterait, il suffit de lire la liste des plans de restructuration qui pleuvent tous les jours, avec leur cortège de licenciements et de suppressions d’emplois par milliers !

Pour imposer sa politique au compte du Medef et de l’Union européenne, le président de la République a demandé aux ministres de « veiller (…) à faire avancer les dossiers (…) par décrets, par ordonnances », c’est-à-dire en puisant dans l’arsenal des mécanismes antidémocratique de la Ve République.

Légitime est le mouvement engagé par les travailleurs et les jeunes, dans tous les secteurs de la population, qui vise à bloquer la politique anti-ouvrière du gouvernement.

La seule voie pour ouvrir une issue, c’est l’unité des travailleurs et des organisations, la lutte de classe unie pour faire reculer ce gouvernement.

Venez en discuter dans les assemblées du POI.
Le POI vous invite à la prochaine réunion de son comité de Vitrolles le vendredi 17 janvier salle du Bartas la petite Garrigue à 18 heures 30.
Jeunes, travailleurs, prenez contact avec le POI

PDF - 250.4 ko


Agenda

 

2017

 

<<

Novembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930