Informations Ouvrières n°518

Après les événements de l’été, plus que jamais : « rassembler une large force » !
mercredi 29 août 2018
par  poivitrolles
popularité : 21%

Après les événements de l’été, plus que jamais : « rassembler une large force » !
Jean-Paul Crouzet, membre du bureau national du POI
Ce 26 août, dans Le Journal du dimanche, Édouard Philippe annonçait les principales me - sures prévues au budget 2019… Autant de coupes drastiques contre les retraités, les familles, les bénéficiaires de l’APL, les fonctionnaires et les services publics, la Sécurité sociale. Philippe veut même s’attaquer à l’indemnisation des arrêts maladie…
« Ne croyez pas que je vais lâcher quoi que ce soit », martelait Macron dès le Conseil des ministres du 22 août. Et effectivement, retraites, assurance chômage, hôpital, privatisations et cadeaux aux patrons avec la loi Pacte, Parcoursup qui laisse des milliers de bacheliers sans inscription en fac…
Pourtant, le même JDD annonçait que la « cote de Macron chute fortement », avec 66 % de mécontents : l’affaire Benalla aurait constitué « un déclic pour déclencher une vague de jugements négatifs ».Mardi 28 août, le ministre Hulot, pilier du gouvernement Macron, annonce à la radio sa démission. La crise est bien au plus haut niveau de l’État.
Informations ouvrières affirmait le 26 juillet : « La crise majeure en cours (l’affaire Benalla- Macron) est le produit réfracté de tous les développements de l’année qui vient de s’écouler. Et nous ne sommes là qu’au début d’un processus en cours. »
Il semble bien que ce processus soit largement engagé ! Affaires Kohler, Nyssen, vide sidéral qui caractérise LREM de Macron… l’inquiétude monte parmi les « grands de ce monde » sur la fragilité de cet exécutif d’un régime en crise menacé d’effondrement.
Tous savent que parmi les « développements » qui ont aiguisé la crise politique, il y a les nombreux combats de résistance menés par les travailleurs et leurs syndicats, la grève des cheminots, qui a contribué à mettre à nu, à gripper la « méthode » de Macron oeuvrant à la « fin de la société des statuts ». Il y a la révolte des élus…
La discussion ouverte le 23 juin par les délégués des comités de résistance et de reconquête sur « l’expérience de la toute dernière période » est donc plus que jamais à l’ordre du jour. « Peut-on faire barrage à ce que prépare Macron sur les retraites sans dire non à la retraite par points ? »
À la volonté de ce gouvernement en crise de tout détruire s’oppose en effet celle des militants et cadres ouvriers de ne rien lâcher sur chacun des acquis, de qualifier nettement les revendications, et notamment sur les retraites, non à la retraite à points, défense du Code des pensions et des régimes spéciaux, sans céder un pouce à la méthode Macron-Delevoye cherchant à faire avaliser la destruction des régimes de retraite, dans le cadre des discussions à laquelle sont associées les confédérations syndicales…
Les délégués du CNRR ont affirmé : « Ce travail de résistance et de reconquête (des acquis de 1936 et de 1945) face au basculement de société qu’organise Macron est une question essentielle. » Deux mois après, l’actualité de leur appel à « renforcer les comités comme cadre de discussion et d’action commune » et à préparer une conférence de milliers de militants le samedi 10 novembre à Paris « pour rassembler une large force » se trouve renforcée par les événements !
Lecteurs d’Informations ouvrières, nous vous appelons à participer à ce combat et pour cela, à vous réabonner, à diffuser ce journal Informations ouvrières, dont nous pensons qu’il a fait une fois de plus, pendant ces deux mois particuliers, la preuve de son utilité.

IO518 

Editer les pages


Agenda

<<

2019

 

<<

Août

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293031 
Aucun évènement à venir les 12 prochains mois